La statistique, c'est quoi ?

Le mot « statistique » provoque différentes associations d'idées. Pour les uns, c'est la répartition, à cinq minutes près, chaque soir, des différentes activités de quotidiennes, en catégories prédéfinies. D'autres sont sceptiques à la lecture des conclusions déduites des valeurs statistiques socio-économiques publiées dans les journaux. Certains se souviennent des méthodes vues lors de leurs études, méthodes considérées comme faciles ou alors totalement incompréhensibles. D'autres encore considèrent les valeurs numériques comme des informations importantes et les méthodes comme des outils utiles.

Valeurs numériques ou méthodes: le mot « statistique » a les deux définitions. L'Office fédéral de la statistique, et les autres offices fédéraux, s'attachent principalement au relevé des données permettant de capter une image de la société économique, politique et sociale ou encore de l'état de santé de la population. Ils développent des indicateurs importants pour les décisions politiques. Ce sont des outils de transparence d'informations. En parallèle, ils ont besoin de méthodes, qui renforcent l'interprétation des résultats et la formulation de conclusions. Ces méthodes sont importantes dans nombre de domaines scientifiques et techniques. Plusieurs d'entre elles permettent d'élaborer des modèles permettant de décrire de manière mathématique des phénomènes aléatoires.

Les deux significations du mot « statistique » sont à l'origine du développement d'associations s'intéressant à ce domaine. A la fin du 19e siècle, des sociétés de statistique se sont ainsi créées dans plusieurs pays, dont la Suisse. Ces sociétés s'intéressaient principalement à la statistique publique et étaient fortement liées au domaine de l'économie. Les sections dévolues aux aspects méthodologiques sont apparues plus tard et leur portée varie d'un pays à l'autre. En Suisse, quelques statisticiens universitaires ont fondé en 1988 l'Association suisse de statistique.

Les institutions de la statistique publique en Suisse ont été restructurées dans les années 1990. Une section de statistique publique a été fondée au sein de l'Association suisse de la statistique. C'est ainsi que les deux orientations se sont retrouvées liées et la réunion de ces deux entités est devenue la Société suisse statistique (Schweizerische Gesellschaft für Statistik, Società Svizzera di Statistica, Societad Svizra da Statistica, Swiss Statistical Society, SSS), membre de l'Académie suisse des sciences naturelles et membre associée de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales.

Un flyer sur le métier de statisticien et de statisticienne est disponible sur cette page. Ce flyer a été conçu par la CORSTAT, l'OFS et la SSS.

Appels à communications

Les appels à communications pour des conférences scientifiques, ainsi que les concours scientifiques et les distinctions, sont publiés ici.

Offres d'emploi

Les positions actuellement vacantes pour les statisticiennes et statisticien et les professions voisines seront signalées sur cette page.

Liste de prestataires

Les bureaux de consultants et les prestataires de service dans le domaine de la statistique et de l'analyse de données figurent sur cette page.